diabète
Diabète,  Pathologies et alimentation

Diabète de type 1

Hello à tous ! Nous nous retrouvons aujourd’hui pour s’informer autour d’une pathologie, le diabète de type 1 (= DT1). Le diabète de manière générale, correspond à une hyperglycémie du sang. Le taux de glucose dans le sang est trop élevé par rapport à la normale.

On distingue le diabète de type 1 et celui de type 2. Nous parlons ici, du premier type.

Physiologiquement

Tout d’abord, il est important de savoir, que le diabète de type 1 est une maladie auto-immune : le système immunitaire se retourne contre l’organisme.

Chez les personnes non atteintes du DT1, le corps sécrètent une hormone : l’insuline. Cette dernière a pour rôle de faire baisser le taux de sucre dans le sang. Néanmoins, chez les diabétiques, elles n’exerce plus ce rôle-là.

Le système immunitaire de l’organisme détruit les cellules sécrétrices (cellules bêta des îlots de Langerhans du pancréas) de l’insuline. Par conséquent le sécrétion d’insuline diminue petit à petit et le glucose est de moins en moins régulé. Le glucose non pris en charge, se retrouve donc en excès dans le sang. Arrive un moment, il n’est plus possible de réguler sans « apports extérieurs ». Les diabétologues vous accompagneront dans cette démarche de régulation. Les nutritionnistes diplômé(e)s peuvent aussi vous aider.

Environ 10% de la population française est atteinte de ce diabète. Il n’est pas lié à un mode de vie, c’est une anomalie de sécrétion endocrine (hormone). On parle d’un diabète insulinodépendant.

Complications possibles

Tout d’abord, l’une des complications les plus courantes est l’hypoglycémie.

Ensuite, si le diabète n’est pas pris en charge, alors des complications peuvent apparaître, notamment des altérations des petits vaisseaux (microangiopathie).

Adaptations nutritionnelles

Les objectifs de la diététique sont les suivants :

  • Assurer un équilibre glycémique en adaptant l’alimentation aux éventuelles injection d’insuline
  • Prévenir des éventuelles complications du diabète
  • Maintenir un poids stable
  • Autonomiser le patient dans la composition de ses repas
  • Améliorer la qualité de vie du patient

Pour un diabète de type 1, on ne préconise pas de régime hypocalorique, mais un régime alimentaire identique à un non-diabétique.

La répartition glucidique est la base du traitement diététique et se fait selon le schéma insulinique du patient et de sa glycémie. L’apport en glucides est identique à une personne non-diabétique. Cependant, la répartition n’est pas exactement la même : 2/3 de glucides complexes et 1/3 de sucres simples. L’index glycémique des aliments est contrôlé. Suite à la lecture de cet article, vous avez pu comprendre que pour les diabétiques, il est intéressant de privilégier les aliments à IG bas voir moyen 😉

La quantité de sucres simples est idéalement inférieur à 10% des apports.

Et enfin, je le répète encore une fois, je vous conseille de vous faire accompagner par le corps médical et paramédical 😉

Merci à tous d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! N’hésitez pas à partager, liker, commenter sans modérations ! Vous êtes atteint d’une pathologie et vous avez des soucis pour adapter votre alimentation, n’hésitez pas me donner le nom de votre maladie en commentaire. C’est avec plaisir que je vous aiderai !

On se retrouve vite sur instagram. Je suis aussi disponible en MP ou par mail pour en discuter 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.