Grignotage
Nutrition générale

Le grignotage

Aujourd’hui nous abordons un sujet qui fâche : le grignotage ! Nous allons traiter ce sujet en trois parties et je vais vous donner mon avis sur le sujet tout au long de l’article ! N’hésitez pas à donner le vôtre en commentaires !

Grignotage ou collation ?

Grignoter c’est manger entre les repas. Une collation est définie par un repas léger (donc lui-aussi consommé en-dehors des trios repas habituels). Mais alors quelle différence ? Si ce n’est que l’un a une connotation très négative (le grignotage) et l’autre une connotation « healthy » et / ou sportive… Mais en réalité le résultat est le même.

Selon moi, si une personne a faim ou envie de manger entre les repas, premièrement ce n’est pas grave et deuxièmement il est inutile de ne pas manger sous prétexte que « il ne faut pas manger entre les repas ». Au contraire, c’est pire ! Si elle agit ainsi, alors les pensées vont être occupées uniquement par cette envie de manger.

Si elle a faim entre les repas, alors le fait de manger entre deux repas va permettre de remettre la glycémie à un niveau correct et la journée peut continuer.

Si c’est juste une envie de manger, il est bien d’identifier la cause de cette envie et surtout d’y répondre ! Y compris si c’est une envie de manger émotionnelle 😉 Cependant, dans les deux cas, on ne mange pas n’importe quoi… Enfin si… Mais pas n’importe comment en réalité 😉

On mange quoi ?

CE QUE TU VEUX ! Je m’explique.

Une fois que l’envie de manger ou la faim se fait ressentir, on va à la cuisine, au distributeur, au self… Enfin, là où il y a un choix alimentaire.

Et une fois devant le choix, on regarde les aliments disponibles, les choix qui s’offrent à nous. A ce moment-là on s’interroge, on se demande qu’est-ce que l’on veut manger, qu’est-ce que l’on a envie de manger, quel goût avons-nous envie d’avoir…

Après tous ces questionnements, 3 solutions :

  • Vous n’avez envie de rien, vous n’avez probablement pas faim. Puis vous ressortez de la pièce sans rien
  • Vous avez envie d’un aliment en particulier, vous n’avez pas forcément faim mais envie de cet aliment en particulier
  • Vous êtes mort de faim et vous avez trouvé l’aliment qui va vous rebooster

Dans les 2 derniers cas, il est important de manger l’aliment en question en le SA-VOU-RANT ! On déguste, on prend du plaisir à manger 😉 On en revient toujours au sujet des sensations alimentaires !

Grignotages compulsifs

Le grignotage compulsif est un peu différent des cas expliqués précédemment. Néanmoins, cette situation peut s’améliorer.

Les origines peuvent être multiples : émotions, combler un manque, stress, anxiété, choc émotionnel… Selon moi, dans ces cas-là, il est important de traiter la cause avant de traiter le grignotage en lui-même.

De plus, il est intéressant de travailler sur la culpabilité. Généralement dans ces cas-là, la prise alimentaire provoque une certaine culpabilité et entraîne une autre prise alimentaire afin de compenser ce sentiment. C’est un cercle vicieux. En fonction de votre situation, n’hésitez pas à vous tourner vers un(e) diététicien(ne), un(e) nutritionniste, votre médecin généraliste, un(e) psychologue. Aucun problème à ce faire aider lorsque cela est nécessaire 😉

Merci à tous d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! N’hésitez pas à partager, liker, commenter sans modérations ! On se retrouve vite sur instagram.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.